L'activité des ACM en France

Le Crédit Mutuel et le CIC : les bancassureurs

Crédit Mutuel (ACM - ACMN - Suravenir) - 9 166 946 clients bancaires (hors groupe Arkéa) - 17 217 861 contrats d'assurance en cours (hors Suravenir)
CIC - 4 953 615 clients bancaires - 8 092 206 contrats d'assurance en cours

Des interlocuteurs de proximité

Avec la digitalisation croissante de l’économie, la relation des banques avec leurs clients se modifie en profondeur. Les clients veulent pouvoir souscrire à distance l’essentiel des produits bancaires ou d’assurance, mais ils sont aussi demandeurs d’une relation plus personnalisée et porteuse de valeur ajoutée avec leur conseiller. Ainsi, d’importants investissements sont réalisés dans le développement de nos systèmes pour proposer des transactions simples et sécurisées. Mais le groupe Crédit Mutuel - CIC continue aussi d’investir pour que les caisses, les agences et leurs conseillers soient le centre d’une relation physique, téléphonique et numérique avec les clients. Cette organisation omnicanaux permet une grande réactivité dans les services proposés, par exemple pouvoir modifier un contrat en quelques clics, souscrire en ligne ou déclarer un sinistre, tout en bénéficiant de conseils, si besoin tout au long du parcours client. Par ailleurs, en tant qu’organisme mutualiste, le maillage du territoire participe au dynamisme des départements et à leur développement.

Internet en appui

Les assurés ont la possibilité de consulter toutes les informations liées à leurs contrats automobile et santé, via leur espace assurances des applications Cybermut (Crédit Mutuel) et Filbanque (CIC), disponibles sur smartphone, tablette et ordinateur. Ils peuvent aussi bien entendu trouver facilement toutes les coordonnées des plates-formes d’appels pour déclarer un sinistre, ainsi que celles de leur conseiller pour prendre un rendez-vous ou demander conseil.
En assurance santé, de nombreuses fonctionnalités sont déjà disponibles sur smartphone : demande de prise en charge hospitalière, demande de remboursement et estimation de l’indemnisation sur envoi d’une simple photo du devis établi par le professionnel de santé.
À l’image de la simplicité offerte aux bénéficiaires d’un contrat santé, et dans le cadre du renforcement de leur présence en ligne, les ACM ont commencé à repenser l’espace assurances des applications dont l’ergonomie va être complètement modernisée et harmonisée. Les assurés pourront y trouver l’intégralité de l’offre et de nombreuses fonctionnalités vont être ajoutées courant 2017, et ce pour toutes les branches.

L'assurance Automobile

L’offre Automobile, repensée en 2015, a rencontré un vif succès. Le portefeuille Auto des réseaux Crédit Mutuel et CIC est constitué de 2,28 millions de contrats, soit une augmentation de 6,3 %, la plus forte progression en assurance de biens. Le chiffre d’affaires de cette branche s’élève à 738 millions d’euros, en progression de 4,6 % par rapport à 2015, soit une progression près de trois fois supérieure au marché (+ 1,6 %). L’offre des ACM a été complétée en 2016 par une gamme proposant des garanties pour les véhicules de moins de 50 cm3, les voiturettes, les fauteuils roulants, les vélos électriques ou encore les gyropodes. Ces contrats annexes ont été intégrés, sur le même principe que les contrats principaux, à l’outil de souscription pour que les conseillers puissent présenter toutes les garanties en fonction des besoins réels du client. En effet, l’accent a été mis sur la souplesse de l’offre, différents niveaux de garanties étant proposés en fonction des usages et des habitudes des assurés, avec une prime aux comportements vertueux et écologiques. Ainsi, le propriétaire d’une voiture électrique ou celui effectuant moins de 6 000 kilomètres par an peut bénéficier d’une offre adaptée. En cas de sinistre, les assurés ont dorénavant la possibilité de transmettre leur constat amiable à partir d’un smartphone. L’illustration de la volonté des ACM de toujours simplifier les démarches des assurés et de s’adapter aux nouveaux outils.

L'assurance Habitation

Avec une augmentation de 4,3 % pour un nombre de contrats de 2,27 millions à la fin 2016, la redéfinition de l’offre Habitation, en 2014, a continué de porter ses fruits en 2016. Le chiffre d’affaires s’élève à 475 millions d’euros, en progression de 4,7 %, soit près de deux fois plus que le marché (+ 2,5 %). Afin d’offrir une protection complète à l’assuré et sécuriser son engagement, les ACM ont créé des passerelles entre assurance emprunteurs et habitation, les deux contrats étant proposés ensemble, lors d’un achat immobilier. De la même manière, l’option Protection juridique est mise en avant lors de la souscription d’un contrat habitation. En effet, elle complète parfaitement les garanties de l’assurance habitation car elle permet à l’assuré d’être accompagné et conseillé en cas de litige avec un bailleur, un artisan ou un voisin, et ainsi de lui faire bénéficier d’une protection qui couvre de nombreux risques du quotidien.

L'assurance Moyens de paiement

Dans les réseaux Crédit Mutuel et CIC, les titulaires - particuliers comme professionnels - d’une carte de retrait ou d’un moyen de paiement attachés à un compte peuvent bénéficier de l’offre Assur Carte. Complémentaire des assurances associées aux cartes de paiement, elle couvre notamment les désagréments du quotidien, comme les pertes pécuniaires en cas d’utilisation frauduleuse d’un des moyens de paiement (chèque ou carte quel qu’en soit l’émetteur), les frais engagés par l’assuré pour remplacer ses papiers d’identité volés ou perdus, ou encore le vol d’espèces par agression. Elle protège également les produits volés ou détériorés dans un délai de sept jours après achat, prolonge la garantie constructeur de 12 mois maximum et promet une indemnisation en cas de non-livraison d’un bien acheté en ligne. Cette assurance moyens de paiement représente 6,4 % du chiffre d’affaires des assurances de biens des réseaux Crédit Mutuel et CIC en 2016.

L'assurance Téléphonie mobile

En 2016, l’offre Protec Mobile a été redéfinie afin de mieux répondre aux attentes des clients, soucieux de protéger leur smartphone. Ainsi, les titulaires d’un forfait Euro Information Telecom, vendu sous les marques Crédit Mutuel Mobile et CIC Mobile notamment, pourront bénéficier d’une gamme complète Assurance Mobile avec une meilleure adéquation entre le niveau de garantie et le modèle du téléphone. Directement intégrée dans le montant mensuel de l’abonnement, elle permettra le remplacement à neuf du smartphone volé ou accidentellement brisé, contrairement à d’autres offres n’offrant qu’une indemnisation.

La Prévoyance individuelle

Avec près de 224 000 nouveaux contrats souscrits en 2016, soit une hausse de 20,5 % par rapport à 2015, le chiffre d’affaires de la prévoyance individuelle atteint 387 millions d’euros, en progression de 4,9 % (+ 4,6 % pour le marché). Complémentaire de l’assurance-vie, un investissement et une protection de long terme, la prévoyance individuelle se définit comme une protection du quotidien contre les aléas de la vie - accidents domestiques, agression ou encore catastrophes naturelles. Le contrat Assurance Accidents de la Vie est particulièrement mis en avant. En formule individuelle ou familiale, il offre une protection au quotidien à tarif abordable. Il peut être complété par d’autres contrats destinés à financer les frais d’obsèques ou une assistance en cas de dépendance.

L'assurance Emprunteurs

Une majorité de prêts accordés dans les réseaux Crédit Mutuel et CIC sont assurés par les ACM. Le produit actuel d’assurance emprunteurs, basé sur la mutualisation du risque et sur une prime constante pendant la durée du prêt, va être adapté à la nouvelle réglementation qui prévoit la possibilité de résilier annuellement les contrats à compter de 2017. Dès 2016, l’offre emprunteurs a été améliorée par la simplification de la sélection médicale et l’e-acceptation médicale. 2017 verra la mise en place du dispositif du maintien de l’acceptation médicale. Cette innovation permet à tout emprunteur déjà couvert par les ACM d’assurer un nouveau financement pour sa résidence principale, sans avoir à effectuer de nouvelles démarches médicales et sans avoir à payer d’éventuelle surprime en cas de dégradation de son état de santé ; a contrario, toute amélioration donnera lieu à un réexamen, en sa faveur, de sa cotisation et de sa couverture (offre soumise à conditions).

L'assurance Santé

Dans un marché de l’assurance santé en pleine restructuration - entrée en vigueur de l’Accord national interprofessionnel (ANI), annonce de la généralisation du tiers-payant -, les ACM renforcent leur position avec un chiffre d’affaires sur les réseaux Crédit Mutuel et CIC de 550 millions d’euros, en progression de 5,3 % par rapport à 2015. Le portefeuille de contrats assurés en France s’élève à près d’un million, en hausse de 2,4 % par rapport à 2015.
En matière de santé individuelle, la baisse annoncée du niveau d’activité ne s’est pas vérifiée. Et pour cause. Les assurés des ACM bénéficient, depuis plus de dix ans, d’un atout considérable avec la carte Avance Santé, véritable tiers-payant universel avant l’heure. En effet, cette carte de paiement leur offre la possibilité de régler leurs prestations de santé (optique, pharmacie, soins) sans avoir à avancer les fonds et tout en choisissant leurs praticiens. Fin 2016, 773 413 cartes étaient actives, plus de 8 millions de transactions avaient été effectuées dans l’année pour un montant total de 385 millions d’euros. En outre, cette stabilité de la santé individuelle est également à mettre au crédit de l’offre éligible à l’aide à la complémentaire santé (ACS), un contrat dédié aux personnes ne pouvant pas bénéficier de la CMU mais dont les ressources sont toutefois insuffisantes pour se doter d’une complémentaire santé. Une offre qui illustre la volonté des ACM de ne pas exclure les personnes en difficulté. Si le portefeuille de contrats individuels s’est maintenu celui de la Santé collective a connu une forte progression (+ 173 % par rapport à 2015) pour s’établir à 47 600 contrats. Une performance due aux réseaux Crédit Mutuel et CIC qui ont permis à leurs entreprises déjà clientes de se mettre rapidement en conformité avec l'ANI en leur proposant Plan Santé Entreprise : deux niveaux de garanties différents que les salariés peuvent compléter en souscrivant une ou plusieurs options à titre individuel. Pour les entreprises concernées, les ACM ont créé une offre adaptée aux accords de branche définis par les conventions collectives. Cette forte progression en Santé collective est une formidable opportunité pour faire connaitre l’intégralité de la gamme des ACM à de nouveaux clients et donc accroitre la visibilité de l’entreprise.


Nombre d'utilisations de la carte Avance Santé en 2016

Nombre d'utilisations de la carte Avance Santé en 2016
Les assurances des professionnels et des entreprises

Pour mieux répondre aux besoins d’un marché du travail en pleine mutation - ubérisation, numérisation, robotisation - et sécuriser l’engagement bancaire des entreprises clientes dans les réseaux Crédit Mutuel et CIC, les ACM ont redéfini leur offre à destination des professionnels en 2015 et 2016. Cette offre propose aux entreprises, ainsi qu’aux travailleurs indépendants, artisans, commerçants et professions libérales, une base de protection contre les risques les plus courants, qu’ils peuvent compléter avec des garanties spécifiques à leur secteur d’activité. Matériel professionnel endommagé, perte d’exploitation engendrant des problèmes de financement, difficultés juridiques, protection des salariés et des associés, tous les risques inhérents à la conduite et gestion d’une entreprise au quotidien peuvent être couverts. Cette refonte de l’offre adressée aux pros et aux entreprises a permis un développement soutenu de l’assurance multirisque professionnelle en 2016. En effet, tout comme celui de la Santé collective, le portefeuille a progressé de 21,7 % par rapport à 2015 pour atteindre près de 41 000 contrats.

L'assurance-vie

La collecte brute s’élève à 6 079 millions d’euros, en baisse de 1,6 % par rapport à 2015 ; la collecte nette atteint pour sa part les 1 157 millions d’euros, en diminution de 21 %. Le taux servi moyen, pour l’ensemble des sociétés d’assurance-vie filiales du GACM, est de 1,61 % en 2016. Cette performance s’inscrit dans un contexte, désormais durable, de taux d’intérêts bas, voire négatifs. Cet environnement financier et réglementaire dégradé a contraint les ACM de réduire les taux servis de 0,49 % par rapport à 2015, conformément aux consignes délivrées par les organismes de tutelle et de surveillance. Cette baisse des taux servis a surtout contribué à un important renforcement de la provision pour participation aux excédents (PPE) afin d’anticiper une situation de taux durablement bas ou une remontée brutale. Les mesures prises pour favoriser l’orientation de la collecte vers des supports en unités de compte (UC) ont porté leurs fruits. Depuis septembre 2016, les ACM proposent les Packs UC. Ce nouveau type de produit permet aux épargnants de choisir la part fixe de leurs économies qu’ils souhaitent engager sur des marchés plus dynamiques et celle qu’ils souhaitent sécuriser sur les fonds en euros. En outre, afin d’encourager anciens et nouveaux clients à s’orienter vers les UC, si leur profil leur permet, un bonus de rémunération sur les fonds en euros a été accordé aux souscripteurs qui ont investi une part de leur nouveau versement sur des supports en UC. Un avantage qui sera reconduit en 2017.

La mutuelle MTRL a été retenue par le ministère de la Santé pour développer une offre d’aide à la complémentaire santé (ACS). Celle-ci permet aux personnes ne pouvant bénéficier de la CMU mais dont les ressources sont insuffisantes, de se doter d’une complémentaire santé. Cette offre est commercialisée dans les réseaux Crédit Mutuel et CIC. Par ailleurs, la MTRL apporte au groupe son expertise en matière de prévention santé. À travers sa revue Mutuelle et Santé, son site internet dédié mtrl-id.com ou lors de ses conférences " Les Rencontres Prévention ", la MTRL diffuse à sa communauté d’adhérents et bien au-delà, informations et conseils pratiques en matière de nutrition, d’ostéopathie ou d’automédication, par exemple.


Les ACM ont imaginé pour Cofidis, spécialiste européen du crédit en ligne, et Créatis, organisme de regroupement de crédit à la consommation, des solutions d’assurances, notamment en matière de prévoyance, pour leurs clients respectifs.

Monabanq est une banque à distance qui propose à ses clients des contrats d’assurances automobile, habitation, santé et prévoyance, élaborés et gérés par les ACM.

Sérénis diffuse ses contrats d’assurances par l’intermédiaire de courtiers. Notamment à travers la structure captive Pro Courtage qui exploite la marque Automobile Club Association (ACA), une organisation qui compte près de 900 000 adhérents et qui constitue le principal défenseur des intérêts des automobilistes en France. En avril 2016, l’ACA a organisé The Automobile Forum. Deux jours de rencontres et de réflexion autour de la voiture et la mobilité du futur, qui ont réuni des acteurs de tous les horizons : chefs d’entreprise, urbanistes, historiens, philosophes, médecins et journalistes.