Daniel Baal

Daniel Baal
Président du directoire

"Notre performance 2016 valide le positionnement de nos offres et conforte notre stratégie"


Entretien avec le Président

Quels sont les résultats de l'année 2016 ?

Nous avons atteint un niveau d’activité exceptionnel. Le nombre de contrats vendus a progressé, tant en assurance de biens qu’en assurance de personnes, par rapport à 2015 qui était déjà une année record. Cet excellent niveau de production a permis un niveau de croissance bien supérieur au marché avec respectivement 4,1 % de hausse des primes en automobile, 4,8 % en habitation et 5,1 % en prévoyance. Nous réalisons ainsi des performances supérieures à la moyenne du marché.
En 2016, le nombre de clients a dépassé la barre symbolique des 10 millions (+ 3,3 % par rapport à 2015) et les ACM gèrent désormais un portefeuille de 28,6 millions de contrats (+ 3 %), toutes branches confondues. Avec un chiffre d’affaires consolidé de 10,8 milliards d’euros et un résultat consolidé de 744 millions d’euros, en hausse de 0,5 %, nous réalisons une très belle année.
Cette croissance remarquable doit son succès à une très forte implication des réseaux mais aussi à celui des plates-formes d’appels et de tous les autres services. L’implication de chacun des collaborateurs permet de tirer le collectif vers le haut et je les en remercie.

Que faut-il retenir de cette année 2016 ?

L’année 2016 a été marquée par un contexte de taux d’intérêt très bas qui nécessite une remise en cause du modèle de l’assurance-vie. L’orientation vers les unités de compte s’est accélérée en 2016, soutenue par de nouveaux produits et un niveau de conseil renforcé. À l’instar du marché, nous avons adapté les taux de rendement servis aux assurés. Cette baisse nous a permis d’alimenter notre provision pour participation aux excédents (PPE) afin de pouvoir continuer à servir une rémunération attractive si les taux devaient rester durablement bas ou s’ils devaient remonter brutalement.
L’année 2016 a également été marquée par l’activité législative autour de l’assurance emprunteurs. La résiliation annuelle des contrats d’assurances liés à un emprunt immobilier est désormais possible à compter de mars  2017 pour les affaires nouvelles et à compter de janvier 2018 pour le stock. Cette décision nous oblige à repenser en profondeur l’approche de cette branche qui bénéficiait d’un niveau élevé de mutualisation.

Outre l’approche tarifaire, l’amélioration des procédures et des services sont des éléments clés pour continuer à attirer de nouveaux clients et pérenniser la relation. Nous avons ainsi simplifié en 2016 la sélection médicale et déployé l’e-acceptation médicale.
Dans un environnement concurrentiel accru, notamment par la loi Hamon, notre groupe s’est distingué par son attractivité. Nous sommes parvenus à attirer de nouveaux clients mais également à limiter les résiliations. Une performance qui valide le positionnement de nos nouvelles offres en assurances auto et habitation et conforte notre stratégie.
Nous avons déployé cette stratégie également en Espagne et en Belgique, où nous avons réorganisé nos marques et nos activités, dans l’objectif d’y devenir un acteur significatif de la bancassurance.

Quels sont vos projets pour 2017 ?

La prévoyance sera mise en avant en 2017. La gamme de produits a été améliorée et sera disponible dès le mois d’avril dans les réseaux. Les conseillers disposeront également d’un nouvel outil de souscription qui leur permettra de proposer des couvertures d’assurance au plus proche des besoins des clients.
En assurance des emprunteurs, nous allons poursuivre l’adaptation de l’offre au nouveau contexte. Ainsi, dès le 16 janvier 2017, nous avons mis en place une démarche de maintien de l’acceptation médicale. Ce dispositif permet à tout emprunteur déjà assuré chez nous pour son prêt de nous solliciter sans avoir à effectuer de nouvelles démarches médicales et sans avoir à payer une éventuelle surprime. Une innovation qui illustre la confiance mutuelle qui règne entre les ACM et leurs assurés.
Nous poursuivons également l’action déjà entamée dans le digital, pour répondre à l’exigence accrue des clients qui souhaitent s’informer, communiquer et réaliser les opérations d’assurance au travers de leur espace numérique. Entre autres nouveautés, il sera désormais possible de déclarer son sinistre en ligne et d’en suivre la gestion en temps réel.